La collection

Au rez-de-chaussée, le visiteur découvre tout d’abord l’appartement de René Magritte, restauré avec le mobilier d’origine. Les deux étages supérieurs de la maison ont été aménagés en exposition biographique ou le visiteur peut découvrir une vingtaine d’œuvres originales (gouaches, dessins et deux tableaux à l’huile), une trentaine d’œuvres publicitaires, des objets originaux et une sélection de documents d’archives exposés aux murs et dans les vitrines. Un parcours chronologique, allant de la naissance de Magritte jusqu’à son décès, retrace aussi bien les différentes étapes de la vie de l’artiste, que son évolution artistique et ses liens avec les différents milieux artistiques de l’époque.

Collage, E.L.T. Mesens

Parmi les œuvres phares exposées dans le Musée, citons les gouaches La Lampe d’Aladin et Lola de Valence (issue de la Période Vache), ainsi qu’un livre d’idées dans lequel Magritte développe sa théorie sur les mots et les images. On y découvre un Magritte parfois méconnu, avec une œuvre cubisante du début des années 1920 et deux œuvres de sa période Renoir. Sans oublier ce surprenant tapis surréaliste réalisé avec le poète Paul Nougé.

L’accent est toujours mis sur l’ambiance intimiste du lieu, ainsi que sur la conservation de ces documents parfois fragiles qui ne peuvent supporter un éclairage trop intense. La scénographie met en évidence l’architecture de la maison construite en 1925, restée intacte.